Portail officiel de la fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

recherche scientifiquerecherchescientifique.be

Femmes et sciences

La Direction générale de l’Enseignement non obligatoire et de la Recherche scientifique (DGENORS) représente la Communauté française de Belgique au sein du Groupe d’Helsinki « Femmes et sciences », et ce depuis la création de celui-ci en 1999

Il s’agit d’un groupe consultatif travaillant en synergie avec la Commission européenne (Unité Femmes et sciences de la DG recherche, direction sciences et société), qui en est l’instigatrice. Il est composé d’expert(e)s nationaux(ales)  appartenant aux différents pays membres de la Communauté européenne et aux pays associés . Il se réunit deux fois par an, le plus souvent à Bruxelles.

L’Union européenne se mobilise de plus en plus sur la question de la sous-représentation des femmes dans les carrières scientifiques et sur la prédominance des hommes dans les postes à responsabilité, prédominance due à l'effet « plafond de verre  ».

En outre, l’objectif d'investissement de 3% du PIB dans la recherche fixé par le Sommet de Barcelone nécessitera de developper le potentiel humain dans la recherche et ce, via notamment une meilleure intégration des femmes dans les carrières scientifiques 

Les réunions du groupe d'Helsinki ont pour objectif de répondre à ces défis. Elles permettent aux participants de discuter de ces problèmes en tenant compte des mesures prises par chaque Etat membre et d’échanger des bonnes pratiques afin de dégager une prise de position commune.

Le groupe se prononce aussi sur les orientations à prendre au niveau européen, notamment en ce qui concerne les programmes – cadres et l’espace européen de la recherche.

L’autre mission du groupe est de fournir des statistiques nationales ventilées par sexe et de produire des indicateurs sexués permettant d’assurer le suivi de la participation des femmes à la recherche en Europe et l’évolution de leur place dans la hiérarchie. Ces données sont régulièrement mises à jour dans le She figures.

C'est dans ce contexte que la DGENORS a décidé, en 2008, de remettre sur pied un « comité femmes et sciences » créé au début des années 2000, ceci afin de disposer de renseignements permettant d’avoir une vue d’ensemble de la situation des femmes scientifiques dans les différentes universités de la Communauté française.