Portail officiel de la fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

recherche scientifiquerecherchescientifique.be

Réalisations

les congés circonstanciels

Le Comité « Femmes et sciences » s’est tout particulièrement penché sur la question des congés « circonstanciels », qui permettent de mieux concilier vie familiale et vie professionnelle en vue de rendre la carrière académique et scientifique plus accessible et plus attrayante pour les femmes.

Il a ainsi répertorié synthétiquement les différentes possibilités offertes dans ce domaine à toutes les catégories de personnel académique et scientifique, masculin et féminin des universités de la Communauté française, tous niveaux confondus, en mettant l’accent sur la diversité des congés octroyés, qui varient d’une institution à l’autre.

Pour pallier ces différences de traitement et le vide juridique en la matière, des recommandations ponctuelles spécifiques à chaque type de congé et des mesures de portée plus générale ont été proposées, qui tiennent néanmoins compte des impératifs financiers et légaux auxquels sont soumises les autorités académiques des universités.

Le Comité fournit des recommandations aux autorités politiques sur l'existence de ces vides juridiques et sur la nécessité de modifier les textes légaux devenus obsolètes.

 

Recommandations ponctuelles :

 

  • assimiler l’octroi du congé de maternité à une circonstance exceptionnelle justifiant l’octroi d’une année supplémentaire non seulement pour les assistantes dont le statut est soumis à l’AR du 31/10/53 mais aussi pour d’autres catégories de personnel ;
  • harmoniser la durée du congé de paternité afin que tous les membres du personnel puissent bénéficier des mêmes avantages ;
  • rendre le congé parental accessible à tous les membres du personnel ;
  • harmoniser les textes légaux sur les congés d’adoption.

   

 

Recommandations générales :

 

  • uniformiser légalement l’accès aux congés circonstanciels pour tous les membres du personnel académique et scientifique de toutes les universités ;
  • prévoir le remplacement des femmes (académiques et scientifiques) pendant les congés de maternité et les écartements prophylactiques ;
  • accorder officiellement une année supplémentaire de contrat aux femmes ayant bénéficié de ces congés ;
  • prendre en compte les congés accordés aux femmes afin qu’elles ne soient pas pénalisées dans l’avancement de leur carrière ;
  • diffuser dans les universités les informations relatives aux  congés circonstanciels sous forme de brochure.